Médias
Contact
Accès
Réservez en direct ➜
Réservez en direct ➜
Votre
chambre
à partir de
Meilleur tarif garanti
Réservez en direct ➜
22/10/2017
Nombre de nuits
Nombre d'adultes
Votre
chambre
à partir de
Meilleur tarif garanti
Pourquoi réserver en direct ?
Le site de l'hôtel vous garantit le meilleur tarif disponible pour une date donnée aux meilleures conditions de vente. L'hôtel est votre contact direct pour l’exécution de votre réservation.
Réservez en direct
et gagnez
des cadeaux

L'histoire du Bois de Cise

L'histoire la plage du Bois de Cise ne manque pas d'anecdotes

"En allant de Ault à Mers les Bains par le haut de la falaise, on trouve à mi-chemin, le Bois de Cise dans un magnifique vallon ombragé et abrité où il est question d'établir une nouvelle plage".
Alan Sutton "Mémoire d'Antan, La plage du Bois de Cise", 1896.

Jean-Baptiste Theulot

Ce marchand de vins de Bourgogne, achète ses premiers terrains en 1898 sur le site du Bois de Cise. Ce n'était alors qu'un simple lieu de rendez-vous des amateurs de déjeuner sur l'herbe.

Il entame alors un gigantesque travail pour rendre accessible la plage et fait creuser un accès en pente douce sur ce pan de falaise de plus de 50 mètres de hauteur.

Une route facilitera désormais l'accès à la plage qui connaîtra son âge d'or durant toute la Belle Epoque. Un grand portique rustique en bois marque l'entrée du site.

L'ouverture des nouvelles lignes ferrovières

La ligne Amiens-Abbeville-Eu et Paris-Beauvais met les plages de la région d'Ault à 3 heures de Paris.

Le Bois de Cise devient un lieu de villégiature où une clientèle privilégiée se prélasse à l'ombre de châtaigniers, merisiers, bouleaux, noisetiers et sapins.

La pension des Fougères et son café des débuts, accueilleront ensuite l'Hôtel Bellevue qui deviendra l'hôtel pension du Vieux Chêne en 1905. Le café-restaurant Gambut devint un Casino. Jeux de hasard, billard, petits chevaux, roulettes et excursions organisées divertissent nos vacanciers des années 1910 et 1920.

Au 14 juillet et 15 août, de grandes fêtes avaient lieu sur le square. Les forains s'installaient pour la journée, les clowns répétaient leur numéro toute la journée durant et les jeunes gens prenaient d'assault les jeux en espérant repartir avec un lot. Les premiers feux d'artifice commenceront en 1975.

A cette même époque, de belles villas aux architectures très différentes investissent le bois, encore un peu perdues dans la forêt. Chaque villa a son histoire, et le nom propre qu'elles arborent encore en disent tellement plus qu'un numéro !

Les projets d'urbanisation de Jean-Baptiste Theulot se verront s'envoler avec la grande guerre.

De belles histoires se sont écrites sur ce site, tel Victor Hugo qui décrit les lieux dans une lettre à sa femme, Adèle, en 1837. En voici un extrait :

«Bois de Cise, le 7 Septembre 1837
… Une heure après, toujours par le sentier tortueux de la falaise j'approchais du bourg d'Ault à un détour du sentier je me suis retrouvé tout à coup dans un champ de blé situé sur le haut de la falaise et qu'on était en train de moissonner. Mon champ était délicieux, tout petit, tout escarpé bordé de haies et portant à son sommet l'océan. Te figures-tu cela ? Vingt perches de terre pour base et l'océan posé dessus. Au rez-de-chaussée des faucheurs, des glaneuses, de bons paysans tranquilles occupés à engerber leur blé, au premier étage la mer et tout en haut, sur le toit, une douzaine de bateaux de pêcheurs à l'ancre et jetant leurs filets…»

Le parcours illustré "Sur les pas de Victor Hugo" retrace la venue de Victor Hugo à Ault.

Ces anecdotes sont tirées du livre d'Alan Sutton "Mémoire d'Antan, La plage du Bois de Cise" (aux Ed. Alan Minard), que vous trouverez en vente à la réception de l'hôtel le Cise.
Retour